Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Cemetery of splendour - Médiathèque Georges-Wolinski

Apichatpong Weerasethakul // DVD

Ceux qui courent après le paradis iront en enfer (Bouddha).

Des phrases tirées des paroles de Bouddha parsèment le jardin de cette école abandonnée transformée en hôpital  où des soldats atteints d'une mystérieuse maladie du sommeil ont été transférés... Jenjira, une vieille dame se porte volontaire pour s'occuper d'un jeune soldat auquel personne ne rend visite... Elle va découvrir que l'hôpital se situe sur un ancien cimetière de Rois...

Adepte d'un cinéma sensoriel, Apichatpong Weerasethakul nous propose un étrange film tant par sa conception que par son sujet. Par ces longs plans fixes et son rythme lent, parfois jusqu'à la démesure, le réalisateur nous invite à un voyage empreint  de méditation et de sérénité, magnifié par des images superbes et de beaux dialogues. Est-on dans la réalité, ou bien dans un rêve ?  ou les deux à la fois ? Est-ce un simple voyage à la rencontre de la culture thaïlandaise ? ou un voyage à la rencontre de nous-même ? Le film nous laisse délicieusement en proie à de multiples interrogations. 

 Un film poétique comme une réponse à la féroce dictature que subit la Thaïlande depuis des années. 

Auteur(s) Weerasethakul, Apichatpong (Réalisateur) ;Pongpas, Jenjiras (Acteur) ;Lomnoi, Banlop (Acteur) ;Rueangram, Jarinpattra (Acteur) ;Chaiburi, Petcharat
Titre(s) Cemetery of splendour / réalisé par Apichatpong Weerasethakul ; interprété par Jenjiras Pongpas, Banlop Lomnoi, Jarinpattra Rueangram, Petcharat Chaiburi...
Editeur(s) Paris : Pyramide Video, 2015.
Résumé Cliquez ici pour lire notre coup de coeur !. - Des soldats atteints d'une mystérieuse maladie du sommeil sont transférés dans un hôpital provisoire installé dans une école abandonnée. Jenjira se porte volontaire pour s'occuper de Itt, un beau soldat auquel personne ne rend visite. Elle se lie d'amitié avec Keng, une jeune médium qui utilise ses pouvoirs pour aider les proches à communiquer avec les hommes endormis. Un jour, Jenjira trouve le journal intime de Itt, couvert d'écrits et de croquis étranges. Peut-être existe-t-il une connexion entre l'énigmatique syndrome des soldats et le site ancien mythique qui s'étend sous l'école ?.
Notes V.O.S.T.F. - Sélection "Un certain regard" Festival de Cannes. - Meilleur film asiatique. Asia Pacific Screen Awards. 2015. - Titre parallèle : Rak ti Khon Kaen.
Sujet(s) Cinéma : Thaïlande : 1990-...
Drames (cinéma)

Support Bib. actuelle Section Localisation Cote Utilisation Situation Date retour
DVDMédiathèqueMusique - cinémaFilmsCEMEmpruntableEn rayon

embed video plugin powered by Union Development


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.