Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Greetings from Asbury Park, N. J. - Médiathèque Georges-Wolinski

Bruce Springsteen // CD

La fougue de la jeunesse, explosion rock...

 

Bruce Springsteen n’est jamais ce que l’on croit. Longtemps confondu avec un pro-américain borné, on sait maintenant quel immense parolier il est, quel artiste engagé, envers les paumés, les petits, les migrants…

Son immense carrière, certes inégale mais unanimement reconnue, n’est plus à défendre.
Mais pour moi, tout a commencé ici, avec cet album épique de 1972, son premier.

C’est là qu’il est, le Boss, c’est là qu’est son cœur, et le mien par conséquent...

En 1972 il est tout jeune, mais a déjà des centaines d’heures de scène derrière lui avec son groupe, le E Street Band.
Avec ce premier album, éclate son perfectionnisme et son professionnalisme, mais aussi la fougue, l’enthousiasme, la passion, le pur Rock’n’Roll…

Sur cet album, Les grands morceaux s'enchaînent, l'énergie de Blinded by the light, le poignant Growin' up, chronique sur la difficulté de l'adolescence, les ballades, et surtout les bouleversants Lost in the Flood et Spirit in the night...

Pas encore totalement mature (il faudra attendre Born to run et surtout Darkness on the edge of town en 1978 pour ça), mais déjà l’énergie brute, les instruments endiablés (sax, piano…), la voix puissante et écorchée, les textes forts sur les déshérités de l’Amérique… Tout est là.

C’est ce qui fait qu’à mon avis nous avons là l’un des deux ou trois meilleurs albums du Boss, et peut être le plus touchant, le plus vibrant et le plus habité...

Je vous conseille aussi la lecture de son autobiographie passionnante et inspirée parue en 2016.

OPAC Détail de notice

 OPAC Détail de notice

 

embed video plugin powered by Union Development


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.