King Dude // CD

Musiques du diable.

king dude 2

Un coup de coeur c'est une rencontre... bien avant une oeuvre, avec un artiste. Après une première écoute sans être totalement séduit, j'ai découvert l'univers de cet artiste, son cheminement, et la magie a commencé à opérer, cette musique a infusé en moi pendant quelque temps.

Précédé par une réputation sulfureuse aux Etats-Unis, le natif de Seatle Thomas Jefferson Cowgill nous revient avec un album attachant. Sex annonce la couleur : du rock, sombre, dérangeant, introspectif. Après avoir connu une enfance difficile, bercé par son bigot de père et les expériences occultes de sa mère, King Dude se fait connaître à l'aube des années 2000 dans des groupes de black metal, avant de devenir prêcheur du dark folk : avec sa voix puissante, caverneuse, le colosse nous convie à son folk gothique, aux textes teintés de religion/athéïsme, ténèbres/lumière. Sex amorce un virage rock tout en gardant un black spirit : si les références dominantes sont à chercher du côté du post-punk (Lydia Lunch, Siouxsie...), l'album ressemble à un patchwork de styles (garage/gothpunk, dark folk, cold wave, post-punk), d'ambiances ou d'époques musicales (années 70, 80 et 90). Chaque titre se révèle différent du précédent, ce qui rend cet album intéressant.

 

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice   

embed video plugin powered by Union Development