Me and that Man // CD

Sur les routes de l'enfer... 

 me and that man 2

Né il y a quelques années, Me and That Man est le fruit de la collaboration de deux musiciens, qui n'étaient pas forcément faits pour se rencontrer : d'un côté, John Porter un obscur musicien anglo-polonais, adepte d'un folk indé, et de l'autre, Nergal (Adam Darski), le leader du groupe emblématique de black métal polonais, Behemoth, connu pour ses prestations scéniques, sorte de messe noire effrayante, et interdit dans différents pays (dont la Russie).     

En marge de son groupe, Nergal, nous propose une nouvelle approche de son travail, même si subsiste une certaine continuité quant au message délivré.

En effet, l'album s'écoute comme une succession d'étapes sur une route infernale : moments de désolation ou de recueillement alternent avec moments de jouissance rock. On sera séduit d'emblée par ces deux voix chaudes, écorchées, empreintes d'un romantisme sombre.

Cet album est un hommage à l'Amérique et à ses traditions musicales (country, blues, folk, rock) : d'une grande variété d'ambiances et de styles, il suscite des émotions très diverses.

C'est aussi un voyage dans l'Amérique contestataire, celle des poètes maudits, des anticonformistes et fait incontestablement référence à Leonard Cohen ou Johnny Cash.    

Sombre et férocement athé, l'album devait s'appeler Love is a dog from hell en hommage à Charles Bukowski*, mais il s'appelle Songs of love and death en référence à Leonard Cohen (Songs of love and hate).

* poète et romancier américain anticonformiste. 

 

 OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice